Investissement immobilier

Si le montant à payer aux impôts, sur votre feuille d'imposition est trop élevé, il est alors judicieux de penser à réduire ses impôts avec l'investissement immobilier, et notamment l’investissement locatif. En effet, en plus de se constituer un patrimoine facilement transmissible et de préparer sa retraite, l'immobilier permet en plus de défiscaliser. Sous certaines conditions, comme :

  • L’investissement dans un bien immobilier neuf, dans une zone du territoire français qui est indiqué appartenant à une zone tendue locative
  • Avec l’engagement de la mise en location du bien acheté

Alors une réduction d'impôts pouvant atteindre 63000€ est accessible à tout contribuable français.

Parmi toutes les niches fiscales existantes, celle de la défiscalisation immobilière sont les plus intéressante financièrement comme : la loi Pinel, le LMNP, la Loi Malraux ou encore la loi des Déficits Fonciers.

Le dispositif Pinel en ville

Pourquoi l’investissement immobilier ?

La stratégie de placements est une vraie préoccupation pour tous les contribuables français. C’est d’autant plus vrai que l’inflation reprend du terrain avec un peu moins de 5% en Avril 2022. Alors entre épargne de précaution, comme peut l’offrir le Livret A, et des placements qui permettent d’absorber le coût de la vie, la différence est de taille.

Tout est affaire de taux de rendement. Bien souvent, les placements de précaution n’offrent qu’un rendement médiocre. Ils ne sont pas soutenus par l’état qui préfère voir l’argent du contribuable utilisé à la relance économique. Ils ne sont que très peu plébiscités par les contribuables soumis à une forte pression fiscale.

Alors investir dans l’immobilier est encore une fois une valeur refuge, comme depuis de nombreuses années déjà. Outre le fait que l’investissement immobilier permet de se constituer un patrimoine immobilier, qui reste transmissible sans aucune difficulté, il permet aussi de construire une retraite sereine.

Le prix de l’immobilier ne cesse de grimper. La tendance n’est pas à la baisse, au contraire. C’est donc un investissement pérenne, qui suit le coût de la vie.

Dans ce contexte, l’immobilier locatif tire son épingle du jeu, car en plus d’assurer des revenus complémentaires, il permet aussi de défiscaliser.

Investissement locatif simplifié. C’est possible.

Pour beaucoup, l’investissement locatif est synonyme de craintes. En effet, il faut trouver un locataire. De plus, ce dernier devra être bon payeur afin de récupérer les loyers. C’est d’autant plus important qu’avec des taux de crédit bas en 2022, il est conseillé de faire un crédit pour financer son projet immobilier.

La vacance locative, comme un mauvais payeur est la hantise des investisseurs. La gestion locative, c’est aussi très chronophage.

Mais pourtant, il existe des solutions. Comme par exemple mandater la gestion locative à des professionnels de l’immobilier. Bien sûr, cela à un coût, cependant cette solution offre de nombreux avantages.

  • Trouver le locataire
  • Gérer les contrats
  • Gérer les états des lieux
  • Gestion des travaux (hors gros travaux)
  • Gestion du suivi des loyers
  • Gestion des loyers impayés (GLI en option)

Ce dernier avantage permet au propriétaire d’être certain d’encaisser le loyer, même si le locataire ne le paie pas. Néanmoins, un surcoût à la gestion locative est à prévoir. Il dépend évidemment de différents critères. Zones, montant du loyer, etc.

Généralement, le coût de cette gestion locative varie entre 5% et 10% du loyer encaissé (montant hors taxe). Ajoutez à cela 2.5% du loyer si vous optez pour la GLI.

Investissement locatif, pensez au taux de rendement interne.

Comme je le disais, l’investissement locatif permet une défiscalisation intéressante. Toutefois, il est nécessaire de bien calculer le taux de rendement interne.

En effet, ce dernier permet de définir la rentabilité de votre investissement immobilier. Il permet entre autre d’avoir un aperçu de la rentabilité sur du long terme. Il est très pertinent car il tient compte de toutes les transactions financières. Evidemment, vous pensez aux loyers et au crédit, mais ce n’est pas tout.

Les transactions financières sont multiples :

  • Les loyers
  • L’imposition sur la plus-value
  • Les prélèvements sociaux
  • La taxe foncière
  • Le crédit
  • Les charges d’entretien du bien immobilier

Ce taux de rendement permet aussi d’anticiper sur l’évolution des loyers ainsi que sur les dispositifs de défiscalisation.

Retour en haut